Application RT 2012 et extensions : mode d'emploi

Posté par | 04 novembre 2013 | Actualités et dossiers, RT 2012 | 0 commentaire

Le 8 juillet 2013 a été publié la fiche d’application de la réglementation thermique 2012 pour les parties nouvelles de bâtiments existants (attestation RT2012 pour extensions dites « adaptées »).

 

 

application RT 2012 extension

Article : les extensions et la RT 2012

Extensions & application RT 2012 : mode d’emploi

Est considérée comme extension et donc soumise à la l’application RT 2012

  • Une partie de bâtiment construite créant de nouveaux locaux et accolée à un bâtiment existant
  • Un étage ajouté à un bâtiment existant
  • Un aménagement de combles existants d’une maison conduisant à devoir surélever le faîtage de la toiture d’au moins 1,8

N’est pas considérée comme extension et donc non soumise à la Réglementation thermique 2012

  • L’aménagement de combles existants d’une maison sans modification de l’enveloppe extérieure du bâtiment
  • La création d’un plancher intermédiaire dans une enveloppe de bâtiment existant
  • L’aménagement d’un espace initialement à l’air libre suite à des travaux conduisant à fermer cet espace
  • L’aménagement d’un local existant notamment dans le cas d’un changement de destination au sens du code de l’urbanisme

Si votre projet est une extension…

Extension de petite taille : RT ex par élément uniquement sur la partie nouvelle

Est considérée « extension de petite taille », une extension inférieure à 150m² ET à 30% de la SHON RT des locaux existants

Dans ce cas, les exigences à appliquer sont les exigences de moyen de la réglementation thermique des bâtiments existants par élément (indiqué « RT ex par élément »).

Extension de grande taille : application RT 2012 uniquement sur la partie nouvelle

Dans les autres cas, c’est la RT 2012 qui s’applique (uniquement sur l’extension).

Cependant, différentes dérogations sont appliquées :

  • Le recours à une source d’énergie renouvelable n’est obligatoire que si l’extension comprend une salle d’eau munie d’une douche ou baignoire.
  • L’exigence de perméabilité de 0.6m3/(h.m²) ne s’applique que si l’extension communique avec la partie existante par une ouverture de surface maximale de 110 x 220 cm
  • L’exigence des 1/6è de surface vitrée ne s’applique que si l’extension comprend une pièce de type séjour
Récapitulatif des cas de figure (source : rt-batiment.fr)

Récapitulatif des cas de figure (source : rt-batiment.fr)

 

Pour aller plus loin…

Pour plus d’explication voir la fiche d’application RT 2012 : Fiche d’application pour les extensions

Répondre

Votre email ne sera pas publié.


+ 4 = sept