Les avantages et inconvénients de la double flux

Posté par | 22 septembre 2014 | Systèmes | 1 commentaire

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) à double flux est un système assez astucieux pour réduire la consommation d’énergie tout en améliorant la qualité de l’air ambiant. Seulement, elle ne présente pas que des avantages.

VMC Double flux, les avantages ?

VMC Double flux, les avantages ?

Le principe

Il s’agit de mettre en œuvre un système qui peut récupérer la chaleur issue de pièces plus chaudes afin de l’insuffler dans d’autres baignant dans un air plus frais. La source peut être la cuisine, la salle de bains, la buanderie ou les WC. Les bénéficiaires peuvent être le séjour, la salle à manger ou les chambres à coucher. En fait, au lieu d’évacuer bêtement la chaleur de l’air d’une pièce pourquoi ne pas en faire bénéficier d’autres ? Il ne s’agit pas d’un appareil de chauffage à proprement parler, mais juste d’un transfert de calories entre masses d’air de températures différentes. Le système est associé à une arrivée d’air pur de l’extérieur.

 

La VMC à double flux : les avantages

Un des avantages les plus évidents du double flux est l’économie d’énergie à travers une utilisation plus réduite du chauffage. En pratique, avec une maison de 150m² et avec un système efficace de VMC double flux, il est possible de gagner environ 3 500 kWh/an en puissance consommée. Il devient indispensable dès qu’il permet d’atteindre une température suffisamment élevée pour autoriser l’arrêt du chauffage central. D’autre part, le système à double flux assure en permanence la présence d’un air sain quelle que soit la propreté de l’air des autres pièces. En effet, le double flux garantit également l’arrivée de l’air pur de l’extérieur qu’il combine éventuellement avec l’air local. Il assume donc aussi une fonction d’hygiène sanitaire.

 

La VMC à double flux : les inconvénients

Les inconvénients proviennent surtout des encombrements qui résultent des installations du système à double flux. En effet, il faut des tuyaux d’un diamètre d’au moins 8 cm pour garantir une distribution efficace et rentable de l’air dans tous les locaux desservis. Par exemple, pour une surface habitable de 150 m², 15 à 20 tuyaux doivent converger dans le même local où le système est abrité. Et s’il faut encore cacher toute cette canalisation, ce sera autant de dépenses encore à effectuer. De plus, pour que le système soit efficace il faut bénéficier d’une grande étanchéité à l’air de la maison. Toute fuite et brèche d’infiltration d’air peuvent diminuer la performance énergétique du système. Il faut aussi procéder à entretien régulier de tous les conduits. Enfin, au niveau du cout, l’installation d’une VMC double flux (central et canalisations) revient quand même assez chez. Et il faut lui réserver un budget assez conséquent dans la construction de la maison (entre 5 000 et 9 000 euros).

Bref, à l’ère actuelle où tout est mis en œuvre pour préserver l’environnement et freiner le changement climatique, le double flux constitue une contribution assez importante. Seulement, il faut se permettre les moyens et/ou solliciter éventuellement l’aide de l’État dans ce sens.


Découvrez aussi des publications qui pourraient vous intéresser :

Et pour vous mettre à jour de l’évolution de la réglementation thermique 2012, continuez de lire notre actualité et nos billets de blog en suivant notre site sur les différents réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn et Viadeo !

Un commentaire


*/