Analyse cycle de vie

Pour l’identification des meilleures solutions écologiques dans l’univers du bâtiment, l’analyse du cycle de vie devient aujourd’hui un outil incontournable. L’idée est d’envisager le bâtiment comme un élément qui évolue dans le temps, avec différentes vies matérielles et fonctionnelles. Dans cette démarche, deux notions sont fondamentales pour ce qui est du bâtiment : flexibilité et évolutivité qui visent son adaptabilité de celui-ci aux besoins constamment changeants. Pour les composants, il s’agit de prendre en compte la valorisation de leur cycle de vie et leur choix dans le but de construire des bâtiments alliant écologie et performance thermique respectant la norme rt2012 par exemple.
13955256_blog

Trois Labels privés “Bâtiment Bas Carbone” en préparation pour 2016.

Les trois labels sur lesquels travaillent l’association Bâtiment Bas Carbone se fondent sur un score unique avec un maximum de 100 points. L’empreinte environnementale et les consommations d’énergies figurent parmi les trois niveaux que comportent ces trois labels prévus pour 2016. Deux idées maîtresses relèvent de la démarche de cette association forte d’une soixantaine de membres : la maîtrise de l’exploitation et la construction raisonnée. L’application de l’analyse du cycle de vie du bâtiment et de ses composants vise un seul et unique objectif : le dépassement de la réglementation thermique. Ce qui signifie qu’à terme, il s’agit de construire des bâtiments avec des performances plus intéressantes que celles prévues et imposées par la norme rt2012 par exemple.

Les matériaux à privilégier pour un bâtiment plus respectueux de l’écologie.

Dans une analyse de cycle de vie d’un bâtiment, il est indispensable de prendre en compte des aspects comme le recyclage, le stockage, le réemploi des divers matériaux. Pour que le carbone, par exemple, soit mieux stocké, des matériaux d’origine biologique tels que le bois doivent être employés. Celui-ci est connu pour permettre un stockage durable du carbone. L’aspect recyclage va permettre la conception de bâtiments simples à démonter en fin de vie avec possibilité d’une réutilisation des divers matériaux. Au final, un grand nombre de matériaux provenant du recyclage doit être incorporé au bâtiment. Dans le choix des matériaux, sont pris en compte des critères tels que la résistance aux intempéries, à l’usure ou au feu, les impacts sur l’environnement et la santé, l’esthétique, le coût et bien plus encore.


*/