Norme RT 2012 : que faut-il savoir ?

La norme RT 2012 a été rendue obligatoire par le Grenelle de l’Environnement depuis 2013. Indispensable mais complexe, il est idéal de se faire accompagner par un bureau d’étude tel que Keeplanet pour réaliser l’étude thermique sur plan et ainsi s’assurer de la conformité thermique de vos projets. Pour vous aider à y voir plus clair, Keeplanet vous présente 12 éléments principaux à connaître sur cette norme RT 2012.

Application de la norme

Depuis le 1er janvier 2013, tous les bâtiments en construction neuve à usage d’habitation, doivent respecter les normes décrites par la réglementation thermique RT 2012.

Dans ce cadre, la demande de permis de construire, doit comprendre dès son dépôt l’attestation RT 2012. Les objectifs sont assez ambitieux puisqu’il s’agira de baisser par 3 les frais de consommation d’énergie. Cette consommation représentant environ 43% des dépenses totales d’énergie en France.

norme RT 2012 en 12 points

A titre d’exemple, si vous dépensez 1200€ d’énergie par an dans votre ancienne maison, votre maison neuve respectant les nouvelles performances énergétiques devrait vous permettre d’économiser 800 € pour une facture d’énergie annuelle de 400€. Un gain assez considérable permettant entre autre d’amortir le coût d’installation d’une VMC de qualité, telle qu’une VMC double flux.

Les 12 points à connaître sur la norme RT 2012

  1. RT 2012 signifie : Réglementation Thermique 2012. Elle fait suite à la RT 2005 par le Grenelle de l’Environnement afin de diviser par 3 la consommation d’énergie.
  2. La consommation énergétique max est à 50 kWh/m² annuel, en effet il s’agit de la valeur du Cepmax. Cela implique le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement, comme par exemple une PAC possédant un COP élevé.
  3. Elle prend en compte 5 usages : le refroidissement, le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Mais également l’éclairage et les auxiliaires (ventilateurs, pompes, etc.)
  4. La norme RT 2012 est entrée en application le 1er Janvier 2013
  5. L’assurance décennale est une obligation pour le bureau d’étude thermique qui réalise votre étude thermique réglementaire RT 2012
  6. Il existe des exceptions à la norme RT2012 pour certains types de bâtiments
  7. Les extensions de bâtiments existants peuvent être soumises à la norme RT 2012.
  8. Il existe deux valeurs réglementaires principales de la RT 2012 : le coefficient Bbio et le coefficient Cep
  9. Chaque calcul de la RT 2012 doit être réalisé sur un logiciel certifié par le CSTB
  10. Un nouveau bâtiment, soumis à la RT 2012, doit utiliser au minimum une source d’énergie renouvelable, par exemple le bois, une pompe à chaleur, …
  11. Les changements de destination, c’est-à-dire les aménagements de locaux existants sans addition ou surélévation, dépendent de la RT existant et non pas de la RT 2012
  12. L’attestation thermique RT 2012 doit être signée par le maître d’ouvrage (et non pas par le bureau d’étude thermique)