La RT 2020 ou RBR

Posté par | 24 novembre 2014 | RT2012 | 2 commentaires

Les professionnels du bâtiment en France le connaissent bien, la règlementation thermique est un ensemble de normes à respecter qui vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments. La première règlementation thermique date de 1974, la RT74. Depuis, les règlementations thermiques se sont multipliées (1988, 2000, 2005, 2012 et 2020 à venir) et trouvent un domaine d’application plus large. La RT2020 vise à faire face à la transition énergétique.

RBR ou RT2020

RBR ou RT2020

Du 1er choc pétrolier à la transition énergétique

C’est au moment où la France prenait conscience de la nécessiter d’économiser l’énergie lors du premier choc pétrolier, que Pierre Mesmer, alors premier, décide d’instaurer la règlementation thermique en 1974. En 1975 débute l’application de la RT74. Elle imposait, aux bâtiments neufs d’habitation, une isolation des parois et une régulation des systèmes de chauffage. La deuxième règlementation thermique, arrivant en 1988, concernait les bâtiments à usage d’habitation mais aussi le non résidentiel.

Pour la RT2000 le gouvernement ce sont les bâtiments neufs résidentiels et les bâtiments du tertiaire qui sont concernés. Seulement, elle imposait une réduction de la consommation énergétique, par rapport à la RT1988, de 20% pour les premiers et de 40% pour les seconds. La RT2005 entre en vigueur le 1er septembre 2006. Son but était d’améliorer l’efficacité thermique de 15% par rapport à la RT2000 et s’appliquait non seulement aux bâtiments neufs mais aussi aux parties nouvelles d’un bâtiment ancien.

Entre 2006 et 2012, un certain nombre d’arrêtés viennent compléter la RT2005. Le 1er janvier 2013, la RT2012 a été généralisée. Elle repose sur une obligation de consommation de 50 kWhep/m²/an pour les bâtiments neufs à usage résidentiel. C’est en respectant cette règle qu’une habitation acquiert la norme BBC (Bâtiment à Basse Consommation). Ce maximum de consommation n’est pas fixe, il varie en fonction de la région et de l’altitude à laquelle se situe le bâtiment. La RT2020 franchira une étape supplémentaire. On parle, déjà, du bâtiment à énergie positive c’est-à-dire un bâtiment qui produira plus d’énergie qu’il n’en consomme.

 

La RT2020 et la norme BEPOS

Le pouvoir public affiche une forte volonté de réduire la consommation énergétique des bâtiments. C’est ainsi que la RT2020 va instaurer la norme BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive). Concrètement un bâtiment à énergie positive produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Ce sera le règne du bâtiment autosuffisant. Un tel bâtiment présentera les caractéristiques suivantes :

  • une consommation de chauffage qui ne doit pas dépasser 12 kWhep/m²/an,
  • la consommation totale d’énergie primaire (éclairage, chauffage, eau chaude sanitaires, tous appareils électriques de tous usages) du BEPOS doit être de 100 kWh/m²/an.
  • une production d’énergie qui couvre totalement les 5 usages (éclairage, chauffage, climatisation, ECS, auxiliaires), allant jusqu’à dégager un excédent. Cette production d’énergie sera probablement d’origine photovoltaïque ou par micro-cogénérateur.

À partir de 2020, le bâtiment à énergie positive sera rendu obligatoire pour les nouvelles constructions.

 

Les deux béquilles de la RT2020

À première vue les objectifs que se sont fixés les pouvoirs publics peuvent paraître très ambitieux. Ils sont seulement à la hauteur des défis énergétiques auxquels doit faire face la France et le monde en général. Pour parvenir à l’objectif de rendre les bâtiments neufs autosuffisants, la RT2020 s’appuie sur deux piliers : le zéro gaspillage énergétique et la promotion et le développement des énergies renouvelables.

  • La RT2020, économiser l’énergie à tout prix : dans une habitation BEPOS, la réduction de la consommation énergétique devra être telle qu’il faudra parler de BEPAS (Bâtiment à Énergie Passive). Pour cela la maison devra procéder à toutes sortes de récupérations (mieux exploiter la chaleur du soleil, par exemple) et par l’isolation thermique. L’efficacité énergétique va passer aussi par l’amélioration des appareils électriques (lumière, télévision, ordinateur, réfrigérateur etc.).
  • La RT2020 ou la promotion des énergies renouvelables : l’entrée en vigueur de la RT2020 va rendre obligatoire aux nouvelles constructions, la production d’énergies renouvelables, à échelle individuelle, pour couvrir les besoins du bâtiment. L’énergie qui est la plus mise en avant reste le photovoltaïque même s’il faut envisager d’autres types d’énergies renouvelables comme les micro-cogénérateurs. L’énergie produite durant la journée est stockée et restituée le soir. La chaleur du soleil ne sert pas uniquement à produire de l’électricité, elle peut être utilisée pour chauffer l’eau (chauffe-eau solaire).

 

Les dates importantes de la RT 2020

  • Les premières expérimentations ont eu lieu en 2014.
  • La création de labels réglementaires adaptés à la RT 2020 se fera en 2018.
  • La RT2020 entrera en vigueur dès le 1er janvier 2021

Découvrez aussi des publications qui pourraient vous intéresser :

Et pour vous mettre à jour de l’évolution de la réglementation thermique 2012, continuez de lire notre actualité et nos billets de blog en suivant notre site sur les différents réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn et Viadeo !

2 commentaires


*/